cités
territoires
gouvernance
Pour une transition vers des territoires et des sociétés durables

Recherchez dans l'ensemble des documents de la Coredem
Index : Auteur -  Collections - Actualité - Pays et région - Ville - Thématique

Accueil > Habitat > Logement et précarité > Logements d’insertion > L’auto-production de logements avec IGLOO à Lille

L’auto-production de logements avec IGLOO à Lille

Une démarche d’Insertion Globale par le logement et l’emploi

Objectifs du projet

Sous l’effet conjugué de la dégradation sociale, du développement urbain et d’une pénurie d’offre de logements sociaux, les familles les plus modestes ne trouvent plus à se loger, la situation est alarmante. Pour un certain nombre de familles ne pouvant accéder au parc social traditionnel mais ayant la volonté de s’en sortir en s’inscrivant dans une démarche volontariste sur la production de leurs futurs logements, la démarche IGLOO vient offrir une réponse dynamique.

Cette démarche d’insertion ne peut être que globale et permettrait d’opérer une transformation sociale. Elle devra suivre une méthodologie qui mettra en synergie des acteurs politiques, financiers et opérationnels autour d’une même action et c’est ce travail en commun et cette complémentarité des compétences et des moyens qui fera naître une offre nouvelle de logements. La démarche IGLOO s’applique pour la construction neuve ou la réhabilitation d’habitat ancien. Elle doit concerner un ensemble de logements de façon à pouvoir développer une dynamique collective avec les futurs occupants.

Contenu et déroulement de la démarche

La réalisation d’un projet d’auto production de logements dure environ 3 ans et s’appuie sur quatre axes de travail : l’ingénierie de montage ou identification / émergence du projet, l’accompagnement social lié au logement, l’accompagnement socioprofessionnel et le monitorat technique et social. Les conditions de faisabilité sont importantes car elles doivent mettre en synergie des acteurs autour d’une logique de projet qui s’appuie sur les potentialités des familles. Il faut alors leur proposer un habitat sur mesure avec une pluralité de financement pour le fonctionnement et la mise en place d’un groupe de pilotage et de suivi de projets, l’accompagnement social et professionnel des familles, la construction proprement dite.

Les démarches opérationnelles de ces 4 axes sont les suivantes :

1. L’ingénierie de montage ou identification / Emergence du projet

Cette démarche comprend :

. La sensibilisation et la mobilisation des partenaires institutionnels et de terrain sur la démarche IGLOO.

. La structuration d’un groupe de pilotage du projet.

. Le travail de veille foncière et l’étude de faisabilité technique et sociale.

. L’élaboration du dossier de labellisation. Il faut savoir qu’au niveau de cet axe de travail, de nombreuses démarches sont entamées et restent vaines, que ce soit au niveau de la phase de sensibilisation et de mobilisation ou de l’étude de faisabilité.

2. Accompagnement social lié au logement

. Repérage des ménages, information et sensibilisation à la démarche, relation avec les partenaires, diagnostic de la situation.

. Démarche de projet, dynamique de groupe, gestion de l’attente, mise en réseau.

. Accompagnement à l’installation.

. Appropriation du logement dans sa globalité.

. Accompagnement et accès aux équipements de quartiers, aux services publics.

3. Accompagnement socioprofessionnel

. Accompagnement à la définition du projet et du parcours professionnel.

. Repérage des institutions œuvrant dans le domaine de la formation et le domaine professionnel.

. Interface entre les différents dispositifs de formation et d’insertion par l’économique.

. Négociation auprès d’organismes de formation : de la remise à niveau à la formation qualifiante reconnue par les champs professionnels.

. Négociation auprès d’un employeur potentiel.

. Stabilisation dans l’emploi : travail d’accompagnement : points réguliers / maintien de la motivation / implication / insertion dans le milieu du travail.

4. Monitorat technique et social (hors activité économique)

. Travail avec les familles individuellement et/ou collectivement sur la conception du logement, les aptitudes du ménage à la réalisation de certains travaux, l’accompagnement à la réalisation des travaux.

. Assurer l’interface avec le maître d’ouvrage pour avoir les matériaux nécessaires aux travaux.

. Gérer un fonds d’outillage pour permettre la réalisation des travaux.

. Veiller aux normes de sécurité.

. Accompagner le ménage dans sa participation effective à la réalisation des travaux.

. Accompagnement au déménagement et à l’aménagement.

. Promouvoir des échanges de pratiques (visite d’opérations).

L’identification des familles se fera en lien avec les dispositifs locaux (l’Atelier Logement de Fives [1], l’action de « Lutte contre l’insalubrité et les marchands de sommeil ») pour cibler au mieux l’ensemble des familles ayant les motivations pour participer à la production de son propre logement en suivant une formation adaptée. La mobilisation se fera progressivement par l’engagement de chaque famille à construire sa propre démarche de projet afin de contribuer activement à trouver la meilleure solution pour se loger durablement.

Plusieurs partenaires sont associés à la démarche :

Collectivités territoriales : Conseil Régional, Conseil Général, Etablissements Publics de Coopération Intercommunale, Ville, Centre Communaux d’Action Sociale. Services de l’Etat : Préfecture, Direction Départementale de l’Equipement, Direction Départementale du Travail et de l’Emploi, Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales, Caisse des Dépôts et Consignations, Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat. Autres partenaires : Plate forme IGLOO, Collecteur du 1% patronal, Plan Locaux d’Insertion par l’Activité Economique, PACT, bailleurs sociaux, Entreprises d’Insertion, chantiers école, associations et Comité d’Habitants.

Bilan et suivi

Par la posture d’acteur adoptée par les familles et leurs engagements dans la prise en main de leurs destins, la démarche IGLOO contribue à une insertion durable de familles en situation de précarité. Outre l’appropriation du logement l’action déclenche dans bien des cas « un nouveau départ » . La famille ayant pris conscience de sa capacité à réussir, elle s’engage alors dans un parcours d’insertion professionnelle, participe à la vie sociale du quartier, etc. En milieu urbain, la démarche IGLOO s’oppose à la ségrégation et à la relégation des plus démunis et consacre ainsi le droit à la ville, mais le jeu est trop inégal et il y aurait lieu de dépasser l’expérimentation pour agir à plus grande échelle.

Pour chaque action un comité de pilotage spécifique est mis en place, il a pour rôle principal de suivre et réajuster la démarche de projet. Les familles concernées y prennent une place active dès que possible. Ce lieu d’échanges est une instance assurant la coordination et la mise en cohérence des acteurs en présence. Le comité de pilotage se réunit autant de fois que la conduite et le bon déroulement du projet le nécessitent. En phase opérationnelle un rythme mensuel est en général adopté.

Contact François LEGRIS PACT de Lille - Antenne Est - 20/501 rue de Flers 59800 Lille, FRANCE - Tél : 03.20.33.39.34

Date d’écriture : 2005


[1Un traitement global et partenarial du mal logement : Atelier logement de Fives

Autres documents du dossier

Recherchez dans l'ensemble des documents de la Coredem
Index : Auteur -  Collections - Actualité - Pays et région - Ville - Thématique