cités
territoires
gouvernance
Pour une transition vers des territoires et des sociétés durables

Recherchez dans l'ensemble des documents de la Coredem
Index : Auteur -  Collections - Actualité - Pays et région - Ville - Thématique

Accueil > Gouvernance urbaine

Gouvernance urbaine

La gouvernance est un concept très général décrivant l’art des sociétés de se gérer. Le terme, emprunté au début des années 90 au monde de l’entreprise, a été pendant une décennie, assimilé à l’idéologie dite « néolibérale » du fait de l’expression « bonne gouvernance » ; utilisé par les institutions internationales pour prôner la réduction de la taille et de l’emprise de l’État et des institutions publiques, selon le présupposé que les entreprises avaient une gestion plus efficace.

Il est aujourd’hui communément admis dans son sens le plus large : une attention portée aux diverses formes de régulation des sociétés. La démocratie représentative, l’État, le secteur public sont, dans cette optique, considérés comme des modalités particulières de gouvernance, à comparer à d’autres.

L’intérêt du concept vient de son caractère englobant : il invite à faire preuve d’audace et d’invention pour trouver les formes de gestion adaptées aux sociétés du 21e siècle, en prenant pleinement en compte les révolutions techniques, comme internet, la nouvelle ampleur des interdépendances entre les sociétés, entre les acteurs au sein d’une même société, entre l’humanité et la biosphère.

En mettant le mot « gouvernance » dans son titre, le comité éditorial de Citego - Cités, Territoires, Gouvernance – souligne l’importance qu’il accorde aux questions de gouvernance urbaine.

Les villes, en particulier les plus grandes d’entre elles, sont des systèmes sociaux, économiques, politiques, techniques et écologiques complexes. Elles se caractérisent par leur taille, leur forme, leurs réseaux, leur organisation économique et sociale et par une concentration particulière du capital matériel et humain. Elles sont profondément transformées par l’évolution des systèmes techniques. Leur développement et leur fonctionnement, en particulier leur capacité à participer à la « grande transition » à laquelle est invité le monde pour aller vers les sociétés durables, sont le résultat de processus souvent complexes, de multiples jeux d’acteurs publics et privés, d’innovations institutionnelles et méthodologiques.

On entend dire souvent que les grandes métropoles ne sont ni gouvernables ni durables. Cela ne signifie-t-il pas, avant tout, que des modèles anciens de gouvernance continuent à s’appliquer à des réalités nouvelles et, de ce fait, se fissurent ?

Le territoire, et en particulier les villes, seront les acteurs sociaux et politiques majeurs du 21e siècle. C’est en effet l’échelle par excellence où l’on peut gérer simultanément l’action économique, la cohésion sociale, la recherche du bonheur pour tous et l’équilibre entre les sociétés et la biosphère.

L’art de la gouvernance est, aujourd’hui plus que jamais, l’art de gérer les relations (entre les problèmes, entre les acteurs, entre les échelles territoriales) et l’art de concilier au mieux, dans un jeu gagnant gagnant, le double impératif de respect de la diversité et de l’autonomie d’un côté, de l’unité et de la cohésion de l’autre.

Au sens où nous l’avons définie, la gouvernance est omniprésente dans Citego : qu’il s’agisse de la gestion de la mobilité, du développement économique, des politiques culturelles et sociales, de l’évolution des structures foncières, du développement urbain ou de la préservation de l’environnement, c’est la manière de faire les choses, donc la gouvernance, qui nous intéresse. Dans le thème « gouvernance urbaine » nous porterons notre attention sur les principes généraux et sur les moyens de la gouvernance.

document(s)
Recherchez dans l'ensemble des documents de la Coredem
Index : Auteur -  Collections - Actualité - Pays et région - Ville - Thématique