cités
territoires
gouvernance
Pour une transition vers des territoires et des sociétés durables

Recherchez dans l'ensemble des documents de la Coredem
Index : Auteur -  Collections - Actualité - Pays et région - Ville - Thématique

Accueil > La ville pour tous > Exclusion, inclusion : comment faire la ville pour tous ?

Exclusion, inclusion : comment faire la ville pour tous ?

Inégalité, exclusion, ségrégation, discrimination, stigmatisation : peut-on distinguer ces concepts selon les formes, les raisons et les étapes de leur apparition, selon la gravité du problème qu’ils évoquent, par rapport aux structures de la société et de l’économie qui les génèrent ?

Ces terminologies sont bien sûr fort complexes, et, comme nous le montre Jacques Donzelot, leur appréhension change avec les transformations de nos sociétés. Ainsi, la compréhension de l’exclusion varie en fonction de la stabilité des relations salariales et de l’ampleur du phénomène de précarité.

En parlant d’inégalités, d’exclusion, ou de ségrégation, la question se pose : en quoi ces phénomènes sont-ils propres aux villes, et en quoi sont-ils des phénomènes généraux de la société ? Y a-t-il une caractéristique urbaine de l’inégalité, de l’exclusion ?

D’un côté, on assiste à la marginalisation ou à l’exclusion de certains groupes de la société : les retraités, les immigrés, les jeunes, les pauvres, etc.

D’un autre côté, ces logiques s’inscrivent dans l’espace urbain : la formation de quartiers défavorisés, la ghettoïsation, l’évolution des flux migratoires (du centre vers la périphérie ou inversement), la gentrification, la formation de quartiers fermés etc.

Finalement, les formes urbaines peuvent aiguiser à leur tour les inégalités.

Nous avons tendance à attribuer les phénomènes d’exclusion au système libéral, voir néolibéral à l’œuvre dans nos villes, aujourd’hui. Or il ne faut pas oublier que d’autres systèmes politiques ont engendré des formes d’exclusion urbaine. Citons l’exemple des villes de l’est européen, où malgré le manque de foncier, avec la prédominance de l’État et des politiques officielles « égalisatrices » pendant la période socialiste, le tissu urbain porte encore les marques de l’exclusion des minorités ethniques, de la pauvreté urbaine ou encore de la mise en position favorisée de certaines groupes sociaux…

Dans ce thème que nous avons intitulé « La ville exclusive : les formes urbaines de l’exclusion », les dossiers traiteront des aspects sociaux et spatiaux des inégalités et de l’exclusion urbaines.

document(s)
Recherchez dans l'ensemble des documents de la Coredem
Index : Auteur -  Collections - Actualité - Pays et région - Ville - Thématique